Lundi 25 mars Apple a convié les journalistes et des personnalités du cinéma à l’Apple Park au Steve Jobs Theater, pour présenter ses nouveaux services, dont un concurrent très sérieux de Netflix. 

C’est à 10h heure locale que le rendez-vous est donné, une conférence de printemps est lancé sur le campus de la marque à la pomme.

Cap sur la presse

Tim Cook le CEO d’Apple a levé le voile sur Apple News+ une nouvelle offre basée sur l’application Texture, une application de lecture d’article acquis par la pomme l’an dernier et considéré comme le « Netflix des magazines », intégré à l’application déjà existante d’Apple news.

Ce nouveau service coutera 9,99$ mois (les prix en € seront probablement similaires) pour l’accès à des magazines, des journaux comme le Los Angeles Time, le Wall street journal… ainsi qu’une sélection de site web payant et bien sûr le service ne comprend pas de traqueur de pub. 

Le banquier pommé   

Avec un premier pas dans notre portefeuille en 2012 avec l’application Wallet, une deuxième fonction Apple Pay présentée en 2014, une fonction assez pratique au quotidien lorsque l’on oublie son portefeuille au bureau ou à la maison. 

Apple se plonge encore plus dans le monde de la finance en créant physiquement sa propre carte de credit en partenariat avec Mastercard et Goldman & Sachs uniquement disponible aux État-Unis. Avec 0 frais de gestion, 0 frais à l’international, à voir si les banques françaises seront ouvertes pour intégrer la carte d’Apple.

Avec 10 millards de transactions prévues cette année sur 40 pays, Apple poursuit sa lancée avec ce nouveau service. 

Apple Play More 

Apple se lance désormais dans le jeu vidéo et son catalogue comptera dès cet automne plus d’une centaine de jeux disponibles, pas question de venir concurrencer Google et son service de jeux vidéos dans le cloud. Que serait l’iPhone sans jeux vidéos ? Et que seraient les jeux vidéos sans l’iPhone ?

Apple s’est associé à deux gros studios pour préparer son arrivée, Epic game et EA seront de la partie dans l’alliance avec Apple pour ce nouveau service qui n’a pas encore de prix mensuel. 

Apple sur les platebandes de Netflix 

Le presque One More Thing d’Apple va bousculer le domaine sur streaming vidéo. 

Avant de parler d’Apple TV +, Apple a fait une refonte de son application TV disponible sur iPhone, iPad, Apple TV (boîtier physique) et dès cet automne sur les Mac. 

Avec cette nouvelle application l’utilisateur, s’il le souhaite, pourra souscrire à un abonnement Tv sans passer par son opérateur ou être obligé de prendre un pack ultra-chargé. En France, Canal + sera un des premiers partenaires. 

L’application s’ouvre sur de nouvelles plateformes car vous pourrez visionner l’app Tv channels sur les téléviseurs connectés de samsung, Sony, LG, Vizio mais également Roku et Fire TV (Amazon). Mieux encore l’appTV va s’ouvrir à une centaine de pays, contre 10 actuellement, disponibilité courant mai. 

It’s show time, c’était le nom de l’événement à Cupertino, le Netflix Killer est là ! Et Apple a invité le gratin d’Hollywood pour montrer ses muscles. La firme a dévoilé six productions originales : Amazing Stories de Steven Spielberg, The Morning Show avec Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Steve Carell, See avec Jason Momoa et Alfre Woodard, Little America avec Kumail Nanjiani, Sesame Workshop, et enfin Little Voice de JJ Abrams (Star Wars) et Sara Bareilles.

Et tout le programme n’y est pas, selon de récentes rumeurs une trentaine de programmes seraient déjà en production mais Apple se laisse du temps car le service ne sera disponible que cet automne.

Seul le futur nous dira si Apple arrive à se faire une place à Hollywood, et qui sait, peut-être qu’un jour nous verrons des films made by Apple au Festival de Cannes.

Lire : Le Festival de Cannes en perte d’audience face à Netflix