UNE ENFANCE LOIN… TRÈS LOIN DES PROJECTEURS

L’Auvergne…  Cette région pleine de beauté au climat tempéré et aux étés chauds, se trouve entre les massifs des Bauges et de la Chartreuse. Elle nous oblige souvent à venir y passer un moment en famille. C’est en ce beau jour d’octobre 1979, à Chambéry, que naît Yann Romain Barthès.

Issu d’une famille de cheminots, Yann affectionne les chemins de fer comme terrains de jeu favoris. Le jeune garçon mène une vie tranquille, bien éloignée du folklore parisien. Tout d’abord, il fréquente le collège Jean Mermoz à Barby, puis le lycée Vaugelas, où il se destine à la littérature et en ressort avec son Baccalauréat. 

C’est en Savoie, le berceau de sa famille qu’il perfectionnera son anglais à l’université Savoie Mont Blanc. Le jeune homme qu’il est devenu souhaite plutôt s’orienter vers le journalisme ce qui a vraisemblablement porté ses fruits au vu de sa carrière et de son statut actuel. En 1995, c’est la ville de Bordeaux qui l’accueille pour qu’il se formate pendant trois ans aux sciences de l’information et de la communication à l’ISIC.

Yann Barthès
Yann Barthès, Canal+

YANN BARTHÈS CHEZ CANAL+, LE TREMPLIN

Les photocopies, les cafés et j’en passe… Il y a gouté. En effet, à partir de 1998 il débute sa carrière en tant que stagiaire dans la communication de Canal +. C’est incontestablement le scanner qui devient l’un de ses meilleurs amis dans la tâche de revue de presse !
Après un cours passage dans la rédaction d’iTélé, c’est en 2004 aux côtés de Michel Denisot qu’il commence à présenter le Petit Journal qui est divisé en deux parties: People et Actu, ces deux parties ne feront finalement qu’une qui constituera le Petit Journal. 

Victime de leur succès en 2011, les rubriques du Petit Journal s’élèvent au rang d’émission à part entière, ce qui ne déplaira certainement pas à Yann Barthès qui se fait un plaisir de le présenter. Le journaliste désormais affuté, ne manque pas de présenter son émission avec légèreté, sans prendre la « grosse tête ». Le principe étant de dire la vérité sans trop se prendre au sérieux. C’est en ce même temps qu’il crée sa société de production audiovisuelle: Bangumi. 

Le côté « Bling Bling » du feu des projecteurs ne le perturbe guère, lui qui ne « connait même pas la valeur d’un point d’Audimat ». Tant qu’il fait ce qu’il aime, l’auditoire l’importe peu.

En mai 2016, Yann Barthès annonce qu’il quitte le Petit Journal et par conséquent Canal+. Suite à cette décision, il se donne un nouveau challenge : le groupe TF1 avec notamment l’émission Quotidien. 

Après déjà 15 ans de Télévision, nous parlons d’un homme assez mystérieux qui malgré sa notoriété vivrait très bien sans, car comme il le dit si bien : « L’anonymat c’est la liberté totale ». 

Voici un article similaire, dans le cas où vous auriez apprécié celui-ci.