Vendredi 8 Mars, Netflix, en collaboration avec Formula One, a sorti la série documentaire sur la F1 « Drive to survive ». Au cours des 10 épisodes, le téléspectateur à accès à des images inédites, confidences des pilotes, et tout ce qui se déroule en backstage lors du championnat de Formule 1 de 2018. A l’approche du premier Grand Prix de la saison 2019, Netflix fait monter l’adrénaline chez les fans de Formule 1.

1. Chaque épisode se concentre sur deux équipes, qui deviennent deux intrigues.

Les pilotes se livrent lors de témoignages : déceptions et espoirs garantis ! Ils vous font entrer dans leur univers, font part de toute la préparation physique et mentale qu’ils suivent. Comment se motivent-ils ? De quoi ont-ils peur ? Quels challenges doivent-il affronter ?

Les pilotes nous font comprendre qu’être en Formule 1, ce n’est pas seulement un métier, mais à un réel choix de vie.

2. Rendre la Formule 1 comme un sport populaire

La F1 est l’excellence du sport automobile. Ce n’est pas pour autant qu’il est le sport le plus suivit en France. Par la diffusion de cette série, la Formule 1 devient plus accessible, notamment aux jeunes qui restent les plus grands consommateurs de Netflix. Que vous soyez familier avec le sujet ou non, les premiers épisodes se concentrent sur le fonctionnement du monde particulier qu’est la F1, prenant compte le pilotage et l’aspect mécanique et technique. Comment fonctionne une écurie lors des essais ? Quel est le rôle du team manager et quelle relation entretient-il avec ses pilotes ? 

3. Rétrospective sur la saison 2018

                                             

Victoire de Ricciardo à Monaco, bagarres entre les deux pilotes espagnols du paddock, Ocon face à de nombreuses difficultés, Grosjean le malchanceux, Renault VS Red Bull, la mésentente entre Magnussen et Hulkenberg ou encore le terrible accident entre Alonso et Leclerc : La saison précédente a été très rythmée, c’est donc l’occasion de la revivre, plus scénarisée.  

4. En apprendre plus sur les pilotes de fond de grille

« Drive to survive » ne s’est pas focalisé que sur les grandes équipes. Haas est l’une des écuries la plus mise en avant avec McLaren, et notamment les confessions de Zak Brown. 

Les trois jeunes pilotes Charles Leclerc Marcus Ericsson et Pierre Gasly sont également acteurs principaux de l’un des derniers épisodes. Le téléspectateurs est totalement immergé dans leur nouvelle vie et dans les décisions qui font avancer leurs carrières. 

5.Des fans de F1 comblés

Vous êtes nombreux à affirmer attendre avec impatience la deuxième saison de « Drive to survive » mais avec quelques recommandations : être plus près des ingénieurs et grandes équipes.  Il est vrai que l’on peut rester sur sa faim suite au refus de participation de Mercedes et Ferrari, ne souhaitant pas dévoiler leurs stratégies compte tenu de leur rivalité pour le titre mondial.

Petit scoop : Ne désespérez pas, la direction souhaiterai obliger toutes les équipes à participer pour la saison 2… 

Ceci dit, être dans l’intimité des équipes, se retrouver au centre des négociations et suivre les prises de décisions vous à donner du baume au coeur après le long break de cet hiver.   

Si cet article vous a convaincu, voici la bande annonce pour encore plus de détails : https://www.youtube.com/watch?v=wtJPe1ksS6E