Les consultations citoyennes, un enjeu primordial

À l’approche des élections européennes, les consultations citoyennes européennes semblent être passées aux oubliettes. L’espace médiatique étant consacré depuis plusieurs mois à la crise des gilets jaunes. Elles incarnent pourtant un enjeu de première importance. Les consultations citoyennes représentent nos volontés, nos idées, le futur de notre continent. À l’image du grand débat national en France, les citoyens européens ont été invités dès l’année dernière à s’exprimer, à donner leurs idées sur l’Europe. Ces consultations ont rencontré un franc succès à travers l’Europe avec des dizaines de milliers de contributions. Les résultats de ces consultations sont tombés récemment. Un long document a été transmis à notre gouvernement ainsi qu’au conseil européen, pareil pour les autres pays d’Europe. Depuis silence radio.

Les européens veulent une Europe Forte, ils l’ont exprimés à travers les consultations citoyennes

On est en mesure de se demander si ces consultations citoyennes ne representaient pas une fois de plus d’un coup de communication comme c’est si bien le faire cette caste politique. Cette caste ne se rend pas comptes des enjeux que cela représente, faire croire aux peuples qu’ils sont au cœur de la politique, créer l’illusion qu’ils peuvent s’exprimer et changer les choses. Ce système est si confortable pour eux. Les européens ne sont pas dupes, les européens croient en l’Europe. Ils la veulent forte, grande, ils veulent qu’elle émerge et qu’elle exprime une bonne fois pour toute son potentiel. Les européens ne sont pas des populistes, ils ne sont pas nationalistes, ils aiment l’Europe et veulent y croire dur comme fer. Ils respirent l’Europe ! mais ils ont conscience des dérives symptomatiques des politiques des États européens. Ce sont eux-mêmes qui amènent les peuples d’Europe vers le nationalisme.

L’Europe doit être moins naïve

Un point commun, tout le monde souhaite changer l’Europe, des politiciens jusqu’au peuple. Cela fait l’unanimité ou presque, pour tout le monde le constat est clair, la forme ne convient plus. Le succès de ces consultations nous prouve encore une fois que les européens sont passionnés par le sort du vieux continent. Une prise de conscience semble être née à travers les esprits, en effet, nous constatons tous que cette Europe est inadaptée, à l’heure ou la Russie, les États-Unis et surtout la chine et sa Belt and Road Initiative (nouvelle route de la soie) élaborent des stratégies commerciales de plus en plus agressives et assumés. L’Europe elle semble rester passive.

Une nouvelle Europe, une idée qui doit emerger

Nous avions pourtant cru et ce récemment à une prise de conscience de nos dirigeants qui ont décidé du déclenchement du mécanisme anti sanction concernant l’Iran. Ce mécanisme était censé permettre de préserver les investissements et le commerce que l’Europe entendait maintenir avec l’Iran et ce malgré les sanctions américaines. Il ne s’agit finalement en rien de l’outil miraculeux, encore une désillusion. Encore du beau gâchis pour notre image et notre politique. L’idée d’une Europe refondée doit à nouveau émerger chez nos dirigeants. c’est la volonté des peuples, c’est l’occasion de rétablir l’équilibre entre le peuple et les dirigeants. Il n’est pas trop tard pour qu’ils réalisent que c’est enfin le moment de se mettre en phase avec le peuple.

Les États européens doivent être soudés

Il faut nous épargner les beaux discours. Arrêter de nous faire croire que cette Europe fonctionne parfaitement. Les pays continue de fonctionner principalement dans leurs propres intérêts et non celui de l’Europe. Nous en avons l’exemple avec les Pays-Bas, l’Allemagne, le Luxembourg ou encore avec l’Irlande mais aussi avec l’exemple de l’adoption abordée d’une taxation commune des gafa à travers l’Europe. Cela oblige chaque pays à agir au sein de son propre pays et non de manière européenne. Enfin, combien de fois nos présidents ont-t ‘ils affirmé vouloir réformer l’Europe ? Combien de fois on t’il agit ? Remettons dans le débat les problématiques importantes et primordiales. Il est temps d’écouter le peuple. De prendre en compte de manière sérieuse ces consultations européennes. Elles auront su séduire au sein des peuples européens.

 

Yoann Lattier