Ce matin, j’ai eu la chance de rencontrer Stéphane BITTON dans son bureau pour une entrevue captivante sur son parcours quelque peu atypique.

Souriant et détendu, il me propose un café avec humour et bienveillance. Puis, s’installe confortablement dans son fauteuil, prêt à se livrer… 

Pouvez vous me parler de votre parcours professionnel ?

« J’ai été prothésiste dentaire pendant 18 ans et je suis journaliste, enfin avec une carte de presse depuis 20 ans. Il y a un moment où j’ai fais les 2 en parallèle et puis un jour j’ai basculé quand l’Equipe m’a proposé de rentrer à la rubrique football. J’ai été une victime collatérale de la guerre que se livraient le papier et le web donc j’ai créé dans la foulée un site d’actu du foot qui s’appelle foot123.fr. En parallèle j’ai continué à donner des cours à l’IEJ où j’étais prof. Et depuis 4 ans je suis directeur de SUP de Web. Ce qui me prend déjà beaucoup de temps. Je suis aussi consultant en sport ou football sur France Info, C News et France Bleu Paris pour tout ce qui touche au Paris Saint Germain. »

Vous êtes donc passé de prothésiste dentaire, un métier manuel, à journaliste, un métier plus littéraire… Saviez-vous dès l’enfance que vous vouliez travailler dans le journalisme? Ou l’envie vous est venue par la suite ?

Non c’est venu très tôt parce qu’à 7 ans je disais à mes parents que je voulais être journaliste ! Puis j’étais un élève turbulent et pas très investi donc j’ai suivi un autre parcours. Comme quoi il ne faut jamais renoncer à ses rêves. Tout en étant prothésiste dentaire, tout en étant heureux de faire ce métier là et tout en gagnant très bien ma vie, j’ai quand même gardé une petite place pour mon rêve d’enfance. J’ai été taper à la porte de Onze Mondial et j’ai demandé à faire des piges pour à l’époque 200 francs par mois. Eugène Sacomano, l’ancien patron des Sports d’Europe 1, m’a repéré et nous avons co-écrit 5 bouquins. Bouquins grâce auxquels l’Equipe a pu me connaître et me contacter. Modestement, je dirai que les choses se sont bien enchainées pour moi, d’autres diront que j’ai tout fait pour qu’elles s’enchainent bien.

Comment avez-vous vécu cette transition ? Ce changement inédit de mode de vie ?

Au début c’était encore gérable. Je pouvais être prothésiste la semaine et pigiste le weekend. Mais quand l’Equipe m’a proposé de venir définitivement j’ai bien réfléchi et je me suis dit : « Tu seras frustré toute ta vie si tu dis pas oui, imagine tu te retrouves à 50 ans à te dire j’ai rêvé de l’équipe, c’est passé devant moi et je l’ai pas pris ». Donc je me suis lancé ! Et pour mon plus grand bonheur, même si j’ai passé 18 ans dans un métier où j’ai été très heureux.

Portrait Chinois

Si vous étiez un animal, vous seriez…

Peut-être une girafe parce ce qu’elle prend de la hauteur. Ca me plait bien cette idée !

Si vous étiez un plat ?

Un plat de coquillettes car c’est à la fois excellent et simple. Et c’est ce que j’essaie d’être.

Si vous étiez une équipe de foot ?

J’aurai pu vous répondre le Paris Saint Germain car c’est mon équipe préférée mais je serai tenté de vous dire le FC Barcelone pour ce qu’il représente d’historique.

 

C’est sur ces belles paroles que se termine mon entrevue sur le parcours atypique de Stéphane BITTON. En attendant bien-sûr avec hâte l’avènement de ses futurs ouvrages sportifs. 

Pour consulter mon article précédant, c’est par ici : / http://www.efap-etudiants.org/8-raisons-de-proteger-abeilles/