En début d’année, j’ai eu la chance de partir pour un semestre au Canada, en échange, à l’UQAM à Montréal. J’ai pu vivre des expériences aussi incroyables qu’inoubliables. Entre « idées reçus » et surprise, je vais essayer de vous raconter ma folle aventure. 

#1 Se renseigner sur la météo

Eh oui, ce ne sont pas des rumeurs, la température à Montréal en hiver peut atteindre les  -30° ou plus. Les grosses doudounes et les boots sont obligatoires si vous envisagez de passer quelques jours d’hiver là-bas. Néanmoins, pas d’inquiétude, sous la métropole se cache une ville souterraine. C’est LE bon plan pour se réfugier du froid. Entre cafés, restaurants et magasins vous aurez le choix. Mais Montréal ce n’est pas que le froid. L’été, il peut faire aussi très très chaud. Alors si j’ai un conseil pour vous, à ramener dans votre valise, des affaires d’été comme d’hiver pour le grand départ en échange au Canada. 

#2 Bien choisir son logement

La ville au 19 arrondissement abrite des quartiers tous plus différents les uns que les autres. Entre Ville-Marie, Westmount, Le Plateau-Mont-Royal, vous aurez un choix infini de logement à tous prix. Pour se loger à Montréal, vous pouvez opter pour une collocation dans l’une des nombreuses résidences universitaires de l’Uqam ou bien alors chercher un logement sur certains sites comme Kijiji, SeLoger.com. Lors de votre recherche de logement, gardez en tête que la canada est un pays de grands espaces, cherchez un logement pas trop loin de l’université. 

 

#3 Et les cours alors ?

Lors de votre inscription, on vous demandera de choisir entre prendre des cours en anglais ou en français. Si j’ai un conseil pour vous, prenez vos cours en anglais, vous aurez la chance de partager vos modules avec des étudiants du monde entier. C’est une expérience très enrichissante. Et pour ceux d’entre vous qui ne seraient pas à l’aise avec la langue de Shakespeare, vous aurez la possibilité de prendre certains cours en français ! Challengez-vous !

Des journées peu chargées, 12h de cours par semaine, mais beaucoup de travail à faire. Le mot d’ordre est : travaux de groupe. Montréal est l’une des villes étudiantes phare du Canada, vous aurez à disposition de nombreux espaces de travail afin de « brainstormer » en toute tranquillité. 

#4 Poutine Vs Bœuf Bourguignon 

La nourriture : un sujet sensible lors d’un départ au Canada pour un échange. Comment être comblé quand nous connaissons déjà la gastronomie française ? Le canada reste un pays fervent des produits surgelés avec peu de diversité. Cependant, il existe quelques alternatives, où l’on vous propose un large choix de produits frais comme le marché Jean Talon. Par chance, Montréal, métropole multiculturelle propose un large choix de cuisine du monde, de quoi, ravir vos papilles.

#5 Le coût de la vie 

Comme vous le savez tous, le dollar canadien est plus « faible » que l’euro. Cependant, ne vous faites pas avoir (comme moi). Lors d’un achat, les taxes s’ajoutent qu’au moment du passage en caisse, ce qui peut créer des surprises. Pour ce qui est du coût du transport, qui reste moins cher qu’en France, vous pouvez avoir une carte Opus pour environ 200 euros les quatre mois (après réduction étudiante). 

#6 Voyage, Voyage…

Last but not least, cette fois-ci, je vais vous parler de découverte. Qui dit étudier à l’étranger dit opportunité de voyage et qui dit Montréal dit à 30 minutes de la frontière américaine. L’université vous propose de nombreux voyages organisés comme au ski. Cependant, vous pouvez choisir de partir en totale autonomie. J’ai pour ma part eu la chance de découvrir les Chutes du Niagara, Toronto ainsi que la Big Apple.

 

Alors échange international ou pas, partir à la découverte d’un nouveau pays reste une expérience hors normes. Si par hasard, vous éprouvez la moindre hésitation à partir au Canada pour un échange ou autre et souhaiteriez avoir des réponses à vos questions, n’hésitez pas à me contacter. #Ensembleonvaplusloin