Plage de sable fin, soleil, eau turquoise, paysage à couper le souffle… Autant d’éléments pour lesquels l’île Maurice est appréciée ! Pourtant, peu de personnes connaissent l’histoire de ce pays et la façon dont il est gouverné.

La république de Maurice se compose de deux îles, la principale que tout le monde connait : l’île Maurice et sa « petite sœur » Rodrigues. Elle se situe dans l’Océan Indien, dans l’archipel des Mascareignes près de la Réunion et Madagascar. Port Louis est la capitale de cette île de 1 865m2.

L’île Maurice, un pays qui passe de main en main

Pendant très longtemps, l’Ile Maurice demeure une île inconnue et inhabitée. C’est le marin Portugais Domingo Fernandez Pereira qui est le premier Européen à débarquer sur l’île, la date reste approximative mais on l’estime à 1511. L’ile Maurice se nomme alors « Cirné ».

La période Hollandaise (1598-1710)

En 1638, les premières traces d’installation de l’homme apparaissent, les Néerlandais arrivent sur l’Ile et l’appelle « Maurice » en référence à leur Prince Maurice de Nassau. Aujourd’hui, les Néerlandais sont reconnus sur l’île pour leur introduction de la canne à sucre, des animaux domestiques et des cerfs. Malheureusement, le retour financier n’est pas celui espéré par les Néerlandais. Ils décident alors de quitter l’île Maurice en 1710.

La période Française (1715-1810)

5 ans après, les Français arrivent sur l’île et la rebaptise « l’isle de France ». Quelques années plus tard, en 1721, les Français exploitent l’île qui se développe alors efficacement avec l’arrivée du Gouverneur Français Mahé de La Bourdonnais. En revanche, à cette époque, Français et Anglais sont occupés à conquérir l’Inde. L’île Maurice devient alors un lieu stratégique à détenir. En effet, l’île sert de refuge et de base de ravitaillement aux navires.

Après une première attaque des Anglais déjouée en aout 1810, c’est une seconde qui marque la fin de l’occupation française quelques mois plus tard. Le nom de « Mauritius » est repris. C’est en 1814 que les Anglais garantissent, au travers du Traité de Paris, le respect de la langue française, les coutumes, lois et traditions des habitants de l’île Maurice.

La période anglaise (1810-1968) :

La période anglaise est aussi très marquante pour l’île Maurice. Encore aujourd’hui, elle acte l’un des évènements le plus important : l’abolition de l’esclavage en 1835. De cet évènement découle un nouvel essor commercial, économique, la culture de la canne à sucre se répand et les infrastructures du pays se développent petit à petit.

 

12 mars 1968 : enfin indépendant !

Histoire île Maurice - drapeau

 

La route de l’indépendance commence en 1948 avec l’apparition des premières élections du conseil législatif. Un système ministériel voit le jour en 1950. En 1967, une nouvelle constitution est adoptée. Un an plus tard, l’indépendance de l’île Maurice est proclamée le 12 Mars 1968. Or, ce n’est qu’en 1992 que l’île Maurice devient une république. La dépendance à la Grande-Bretagne s’arrête, Maurice devient peu à peu l’île que l’on connaît aujourd’hui.

 

Et aujourd’hui ?

A ce jour, la politique de l’île Maurice se base sur un système parlementaire démocratique. Le Président de la République ; Monsieur Paramasivum Pillay est le chef d’Etat. Le Premier Ministre, Monsieur Pravind Jugnauth est le chef du gouvernement et de l’exécutif. Le Gouvernement et l’Assemblée Nationale se partagent le pouvoir législatif. En somme une gouvernance tout à fait banale et comme il en existe dans beaucoup de pays.

Si l’Île Maurice est aujourd’hui fière de son indépendance et fête chaque 12 Mars avec joie, il est nécessaire d’avouer que les différentes possessions ont été bénéfiques pour le pays qui a su se développer. La culture de la canne à sucre reste bien présente malgré le développement de nouveaux facteurs économiques tel que le tourisme. De plus, ces différentes phases apportent une richesse à ce pays, autant religieusement que culturellement. Toutes les religions se côtoient et cohabitent dans le respect de tous. L’anglais se définit comme langue officielle mais le français reste parlé de tous les Mauriciens et est enseigné dans les écoles dès l’âge de 4 ans en complément du créole, parlé également de tous. L’île Maurice apparaît alors aujourd’hui comme une petite île sans cesse en développement avec une richesse culturelle immense qui en fait rêver plus d’un et n’a rien à envier à d’autres pays !

Pour en savoir plus sur leur politique actuelle, n’hésitez pas à consulter le site France diplomatie.

Vous aimez l’histoire, la politique et découvrir comment ça se passe dans d’autres pays ? Je vous invite à lire cet article sur la Corée du Nord !