Ah…qu’est ce qu’on ne serait pas sans les réseaux sociaux ? Sans eux, la vie serait morne et ennuyeuse. Bref, une vie sans vie si l’on peut dire…Depuis 2004, Facebook vous donne l’opportunité de laisser libre court à votre imagination avec n’importe qui et à tout moment ! Nous faire rêver quoi ! Et c’est là qu’Instagram intervient, à coup d’images belles, feutrées, colorées, des gens heureux à la plastique digne des dieux grecs…et puis, il y a nous… Instagram ou le royaume du paraître à son paroxysme !

Monde de tromperie bien le bonjour !

Beauté indescriptible, corps surdimensionné, petit ami de rêve et attentionné, nourriture à en perdre la raison, soirée mondaine, voyage au centre de la terre, plus fort que National Geographic on vous dit ! L’idée de base des créateurs était de créer une application ou tout le monde pouvait partager ses photos (en clair, devenir le photographe du dimanche et les partager à qui veut bien les voir). Force est de constater l’engouement de cette application au plus d’un milliard d’utilisateurs devenant le deuxième réseau social le plus utilisé dans le monde tout juste derrière Facebook. La recette du succès ? Accéder de manière intrusif à la vie de tout le monde en photo ou en vidéo grâce aux fameuses Stories… Ah bon ? La curiosité, un vilain défaut ? Mince alors ! Instagram en fait partie…

Une beauté trompeuse ?

«  Ce qui compte c’est la beauté intérieur et non le cœur ma chérie » Que nenni ! On est tous d’accord pour dire que sur Instagram, mise à part quelques rares exceptions,  l’apparence physique prône avant tout !  ” Comment trouvez-vous mon pantalon slim acheté  (ou plutôt sponsorisé) chez Hollister ? ” “Voulez-vous que je poste plus de séances d’abdos”,” de maquillage ?” “Vous faire gagner des choses ?” ( oui, elles peuvent se transformer aussi en père Noël ) telles  sont les phrases récurrentes que vous verrez à  longueur de journée. Vous trouvez ça  ridicule ?  Pourtant, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 500 000, c’est le nombre de nouveaux adhérents par jour ( et non par semaine ), qui se laisse tenter par l’expérience édulcorée d’Instagram. Eh oui, on tombe presque tous dans le panneau…

Instagram et dépression

Non ne rigolez pas, ceci est très sérieux !  A force de montrer  Jacques est parti à Monaco, que Marine a trouvé son job de rêve  aux USA accompagné de son apollon d’ un mètre 95, que Margot est invitée à toutes les soirées mondaines les plus stylées du moment, que un tel a réussi toute sa scolarité brillamment et qui maintenant  étudie à Science Po,  fac de médecine, L’ÉNA, HEC, Central et compagnies qui plus est, remplit d’amis, donnant l’impression que tout lui sourit ( car oui, difficile de le croire, mais pour la plupart des cas, il ne s’agit que d’une façade).

 Les influenceuses instagram@ Omios Photography

Malheureusement, il est souvent difficile de croire en premier lieu qu’il ne s’agit qu’une façade, à force de voir tout le monde heureux entouré des siens, sentant atrocement une vie réussi, il est difficile pour nous, petit quelconque de pouvoir rivaliser avec ce genre  de “personnage” ( personnage, car elles se jouent un rôle ). Le plus déstabilisant ? Ces nouveaux  comptes d’influenceuses qui militent pour l’épanouissement de soi à  coup de « soyez – vous-même ! » mais qui vous matraquent de partenariats en tout genre  en même temps…
Alors oui, il est très facile de déprimer, de se sentir inutile et sans aucun intérêt, et c’est là  qu’il faut tirer la sonnette d’alarme !

Selon un rapport de l‘ONG indépendante Royal Society for Public Health auprès des 14 -24 ans Facebook, Instagram, Twitter ou encore Snapchat exacerbent la dépression, l’anxiété, exposent leurs utilisateurs au harcèlement et génèrent du mal-être et de l’inquiétude quand à l’image que l’on renvoie de soi-même. Même si toutes les catégories d’âges peuvent y être concernées.

Le remède de votre médecin

C’est très simple, ou plutôt catégorique…ne plus utiliser ou réduire sa consommation. Pareil pour les entreprises ! Vous l’aurez certainement pas pu y échapper les entreprises font aussi leurs petites révolutions sur les réseaux sociaux, et autant dire qu’Instagram est leur lieu favori du moins dans le secteur des médias ( attaché de presse, agence d’influence patati et patata. Pourquoi ? Eh bien c’est simple, la quasi-totalité de leur client(es) sont des influenceurs (coucou les placements de produits !), le gros soucis c’est que la plupart des « influenceurs » font gonfler leurs nombre de followers pour être bichonner par les marques, et ça marche ! Un peu moins pour les entreprises qui découvrent la supercherie…

“Avancez !”

C’est même une nécessité. Pratiquez une activité physique, parlez avec votre famille, vos amis vivez l’instant et non “l’Insta”, perdez la manie de regarder votre portable pendant que vous mangez, regardez se qu’il se passe autour de vous déconnectez-vous et plus important, soyez-vous ! Arrêtez de subir les diktats de la société toujours consommatrice. Trouvez-vous quelque chose de sain à vous mettre à l’esprit ( dans tous les sens du terme bien sûr). En clair réveillez-vous car vos influenceurs fétiches avance, font leurs vies et ne savent même pas que vous existez, et vous, vous restez là à les admirer et à faire du sur place, et finalement sont t’il si heureux que ça ? Car concrètement, s’ils étaient si heureux que ça, il ne demanderait pas l’aval des autres sur leurs tenues ( pour la majorité très aguichante), gonfler leurs followers, où mettre du contenu tous les jours pour se sentir exister ! A méditer…