“Waw quelle vie de rêve !”

C’est bien souvent ce que l’on se dit en faisant défiler notre fil Instagram. En 7 ans, cette astucieuse appli de partage de photos est devenue le deuxième réseau social du monde moderne, derrière le géant Facebook.  Selfies avantageux, paysages à en couper le souffle, plats soigneusement mis en scène: bienvenue dans le monde merveilleux d’Instagram.

 

Instagram, c’est plus de 500 millions d’utilisateurs quotidien. Dès le réveil, tu peux déjà tomber sur la story de Jeanne qui prépare son petit-déjeuner trop healthy ou encore sur Mathieu qui est toujours en after au Café Barge. Insta est malheureusement devenu une véritable drogue pour certains, au point qu’ils en oublient même leur propre vie.

Car oui, un compte insta stylé ça prend quand même du temps. Mise en scène, jeu de lumière, retouches : tout y est pour obtenir une photo parfaite et avoir le plus de likes ! Mince, j’oubliais, tu as beau avoir de belles photos si tu n’as pas beaucoup de likes ça ne compte pas bien sûr. Un vrai Instagramer c’est au moins 200 likes par photo. Et si jamais tu peines à en avoir , ne t’inquiète pas, il existe des applications pour en gagner ! Elle est pas belle la vie ?

 

A ce petit jeu malsain, les filles triomphent

Insta, elles en raffolent. Elles peuvent y laisser libre court à leur « sensibilité » esthétique et à leur égocentrisme inné. Plus sérieusement, elles viennent surtout y chercher une approbation publique ( à travers likes et commentaires). Suis-je assez bonne ? Suis-je en vacances au bon endroit ? Mon nouveau look vous plait-il ? Suis-je à la bonne adresse pour bruncher, pour dîner, pour danser ? Que pensez-vous de ma déco, de mon bronzage, de la vue de ma chambre d’hôtel, de mon cul ?

Logiquement la réponse devrait être RIEN. On s’en fiche, fais ce que t’as à faire et arrête de nous jeter à la tronche ta vie de “star”. Va te baigner, kiffe la life, mais bordel arrête de poster. Tu obtiens l’effet inverse de celui recherché: tu as juste l’air de te faire chier. C’est comme ce pote qui t’appelle 10 fois pour que tu le rejoignes à cette super soirée. Sérieusement mec, si tu t’éclatais vraiment, tu serais pas en train de m’appeler.

Réalité VS Instagram

 

Instagram: impact négatif sur la santé mentale

Si Instagram est un outil pour les amoureux de belles images, il faut savoir prendre du recul. L’application se révèle être le pire réseau social pour la santé mentale des jeunes. Selon un rapport d’une ONG britannique, il existe un lien direct entre le culte de la perfection omniprésent sur Instagram et les troubles de l’alimentation. Il faut dire qu’entre idolâtrie ( hashtags #foodporn) et méfiance (à grand renfort de smoothies verdâtres et d’aliments « healthy »), la plateforme nourrit une obsession  pour les aliments, qui semblent davantage être là pour décorer que pour être ingérés…

Essena O’Neill dénonce les conditions de shooting Instagram

 

Essena O’Neill, influenceuse Australienne de 19 ans, a fait le choix de se retirer d’Instagram après avoir exposer publiquement les véritables conditions de shooting d’une publication Instagram. Et la jeune femme n’y va pas de main morte (voir ci-dessus pour les anglophones). Aujourd’hui, l’Australienne s’est définitivement retirée des réseaux sociaux mais vous pouvez toujours retrouver ses vidéos dénonçant Instagram sur Youtube.