L’émergence des réseaux sociaux a permis aux personnes ayant un talent, une créativité ou une personnalité plus affirmée que d’autres de s’exprimer. Ces personnages qui apparaissent et qui sont suivis par bon nombre d’internautes sont appelés les “Influenceurs”. De nos jours, les marques se font connaitres en sollicitant ces nouveaux profils. Parmi eux, certains ont émergé et ont réussi à avoir ce “statut” en créant des blogs, des chaînes YouTube ou bien un compte Instagram où ils partagent leurs passions. Cet article traitera de l’avenir du métier d’influenceur selon deux hypothèses. 

 

Téléphone avec statistique instagramQu’est ce qu’un influenceur ?

Professionnel dans son domaine, l’influenceur est un individu qui, de par sa notoriété et son expertise, a le pouvoir d’influencer le comportement d’achat de son audience face à un produit, une marque et/ou un service.

On retrouve plusieurs types d’influenceurs : mode, beauté, cuisine, voyage…. Chacun est spécialisé et reconnu dans son domaine. Ils sont par ailleurs classés selon leur degré d’influence (selon l’audience). On retrouve alors les célébrités, les macro-influenceurs, les micro-influenceurs…. Quelque soit la taille de leur communauté, ces personnages ne passent pas inaperçus sur les réseaux sociaux.

 

Comment les collaborations liant marque et influenceur fonctionne-t-elles ?

Avec l’essor du digital et du marketing d’influence actuel, la stratégie des marques est de se rendre un maximum visible via les réseaux sociaux, des études de 2018 montrent que plus de 43% de la population mondiale est active sur les réseaux sociaux soit 3,3 milliard de personnes (Source: BMD/Media). En france les utilisateurs ne passent pas moins d’1h20 par jours sur les différents réseaux sociaux. Les marquent ont donc choisies de faire confiance aux influenceurs afin d’exploiter cette nouvelle forme de communication. La relation qu’entretiennent les marques avec ces individus a pour but dans un premier temps de se faire connaitre. Dans un second temps, le but et de crédibiliser leurs produits et/ou service auprès des communautés grâce à la notoriété des personnages sollicités. L’avenir du métier d’influenceur a donc un réel enjeu commercial.

Un influenceur est démarché par une marque pour promouvoir un produit. Cette collaboration peut prendre plusieurs formes :  le placements de produits, les collections capsules, les meets-up ; les participations aux événements, ambassadeurs…. Pour exemple, Caroline Receveur est devenue une des ambassadrices de L’Oréal Paris. Afin d’immortaliser cette collaboration, une collection limitée de produits de maquillages a été proposé à la vente durant le festival de Cannes dernier.

Le travail entre influenceurs et marques peut s’effectuer de plusieurs manières. En effet, la collaboration peut se faire en direct entre les deux parties. Une agence peut également faire l’intermédiaire. C’est à dire qu’elle répond aux besoins de son client (la marque) en faisant appel aux influenceurs. Quel que soit le contexte, le contact se fait de deux manières possibles. La marque/agence qui fait appel à l’influenceur, soit c’est l’influenceur qui démarche les marques/agences. Ces relations peuvent parfois être compliquées, ce qui jouera un rôle déterminant dans l’avenir du métier d’influenceur.

Mais alors, quel est l’avenir du métier d’influenceur ?

Cette question se pose de plus en plus au sein des entreprises et agences de communication. De grands médias l’ont d’ailleurs déjà abordé. En effet, les budgets de communication occupent une grande part des dépenses d’une entreprise. Est-il donc intéressant d’investir dans ce nouveau type de prise de parole ?

L’avenir du métier d’influenceur : évolution et longévité 

Le métier d’influenceur ne peut perdurer que si toutes les conditions sont réunies:

Les marques et les agences sont encore en phase de découverte et de mise en place de stratégies pour en tirer un maximum de bénéfices.  Ils faut donc qu’elles apprivoisent et s’approprient ce nouveau mode de communication.

Les influenceurs quant à eux doivent anticiper l’évolution des réseaux sociaux pour pouvoir perdurer dans ce domaine.

L’influenceur étant à mi-chemin entre le consommateur lambda et le média, il doit garder une démarche honnête. Les influenceurs qui arrivent à se démarquer sont ceux qui sont les plus honnêtes avec leur communauté et qui ne mentent pas sur leurs collaborations afin de toucher de l’argent sans avoir un intérêt pour le produit à mettre en valeur.

L’un des enjeux le plus important pour l’avenir du métier d’influenceur est d’entretenir de bons rapports entre ces nouveaux talents et les marques sur du long terme. Les marques vont être alors amenées à collaborer avec les influenceurs en tant qu’ambassadeurs pour qu’ils soient valorisés et vus comme des portes-paroles de la marque.

L’avenir du métier d’influenceur : disparition future 

Le métier d’influenceur étant nouveau, il n’est pas encore bien compris. Les marques ont parfois du mal a débloquer des budgets pour ce type de communication. Mais également, elles ne font pas encore confiance aux influenceurs. Habituées à contrôler leur communication via les médias traditionnels, la spontanéité de certains influenceurs peut être un frein. Les marques restent donc encore réfractaires à ce mode de communication. Si la confiance ne s’installe pas, les marques risquent de se lasser. D’autres métiers et canaux sont amenés à émerger. Les influenceurs sont donc remplaçables au même titre que n’importe quel media.

Bureau avec ordinateur et cahier

Le métier d’influenceur est donc une nouvelle forme de communication encore en évolution. Même si l’avenir de cette activité est encore incertain, elle génère beaucoup de budget. Que l’on soit pour ou contre, les influenceurs ne laissent personne indifférent. Qui n’a pas consulté l’avis de ses bloggers préférés avant de passer à l’acte d’achat. Nous attendons avec impatience l’évolution de ce métier qui risque de nous réserver de belles surprises.