Derrière le célèbre Temple du Tigre Thaïlandais se cache un réel business dans lequel des félins se retrouvent exploités, drogués, vendus et tuées pour des sommes grotesques. En 2016, le temple a enfin fermé ses portes suite à l’intervention de la police thaïlandaise…

Fondé en 1990, le Temple du tigre, situé dans la région de Kanchanaburi en Thaïlande, proposait la compagnie de ces bêtes majestueuses. Cette attraction était dirigée par des moines bouddhistes qui auraient, selon leur dire, souhaités protéger ses espèces des braconniers et de la contre-bande.

Le Temple du Tigre Thaîlandais

Un temple ou une attraction ?

La popularité de cette institution était elle que les touristes affluaient du monde entier pour admirer ces félins. Le temple proposait de nombreuses attractions comme la prise de selfie, jouer au ballon avec les tigres ou encore porter des lionceaux. En apparence, on pourrait croire à une expérience incroyable et hors du commun, mais lorsqu’on ouvre les yeux, on se rend compte de l’effroyable vérité.

Les tigres étaient enchaînés, drogués et conditionnés pour que les touristes puissent prendre une photo en leur compagnie, le surveillant de l’activité n’hésitait pas à frapper sa tête pour attirer son attention et satisfaire le client. La plupart des félins étaient drogués et assoiffés tandis que les autres vivaient également un cauchemar à l’abri des regards.

Le rêve devenu cauchemar

C’est en avril 2015, que la vie des tigres et des lions a véritablement basculé. Le compte-rendu d’un vétérinaire, sur l’absence de 3 tigres, a permis aux autorités thaïlandaises de s’introduire dans le temple. Ils ont fait des découvertes effroyables, entre autres une quarantaine de carcasses de tigreaux dans le congélateur du temple.

La police a également découvert que derrière cette apparence de préservation se cachait un commerce illégal et hautement lucratif. Les moines et le personnel du temple vendaient des parties des corps de tigres à la médecine chinoise traditionnelle. Les os sont estimés à 400 $ le kilo, la peau complète d’un félin à une dizaine de milliers de dollars et le pénis à environ 1 300 $.

Le Temple du Tigre Thaïlandais

Les moines affirmaient qu’en s’approvisionnant légalement en os, peau et mâchoire, ils inondaient le marché mettant fin au braconnage. Pour autant, lors de cette descente, la police a intercepté un moine qui a tenté de fuir avec de la peau et des crocs de tigre.

Il s’ensuit que la police thaïlandaise a inculpé tous le personnel du temple, pour trafic d’espèce sauvage. Elle a également procédait au transfert et à la relocalisation de plus de 100 félins dans des lieux sûrs. Les tigres sont très difficiles à réensauvager et le fait qu’ils ont été habitué à l’Homme engendre par conséquent une quasi-impossiblité à les réintroduire dans un habitat sauvage.