#Sois belle

Qui n’a jamais entendu la phrase “Il faut souffrir pour être belle?”                                                                                                                      L’histoire de nos vies… Comme si la Terre entière s’était mis
d’accord pour nous le répéter encore, encore et encore. Comme si la Terre
voulait s’assurer que vous mesdames et mesdemoiselles
ou devrais-je plutôt dire Mesdames ayez intégrés cette
idée une bonne fois pour toute. Le patriarcat a crée la
croyance que l’homme domine. Les relations humaines
se destinent inévitablement à un rapport de dominant à
dominé. Un jour, un génie du marketing a voulu vendre
des rasoirs. Pour cela, il a dit aux femmes de s’épiler. A
l’aide de sa baguette magique, il a ensuite dit aux
femmes si vous avez des poils, vous êtes franchement
dégueulasses! Alors, les femmes se sont rasées. Une
femme ça doit être belle.

#Tais-toi

Alors Madame finit par y croire malgré les dommages
que cela risque de lui causer. L’histoire en est
témoin. Saviez-vous que le port du corset à des
conséquences désastreuses sur la santé? Je parle ici de
capacités pulmonaires diminuées, d’organes comprimés,
de muscles atrophiés et j’en passe. Y a-t-il instrument de
tortures égal au corset dans la garde robe masculine? Il
faut souffrir pour être belle. Cette phrase n’a jamais
cessé d’être vrai. Et en même temps, on a supprimé
toutes formes d’accessoires susceptibles de porter
atteinte au confort de ces Messieurs pour ensuite les
refiler discrètement à la gente féminine. Vous l’aurez
compris: je parle bien évidement des talons aiguille. N’y
a-t-il pas quelque chose de contre nature dans le fait que
chacune de nous ait du se plier à l’exercice laborieux du
défilé dans le couloir? Sois belle et tais-toi. On ne nous
demande clairement pas notre avis.

#Tu vas le payer

Il faut souffrir pour être belle. Et comme si le sacrifice de
notre santé ne suffit pas, on va le payer cher! La société
nous formate à ne jamais manquer d’imagination quand
il s’agit de se trouver des complexes. Le complexe est
vendeur et le capitalisme n’épargne personne. Les
femmes aiment se faire belles. Et on paye: maquillage,
sac à main, sous-vêtements, le coiffeur… Pourquoi coûte
t-il toujours plus cher pour les femmes? Et ces collants,
pourquoi ne survivent-ils jamais à plus d’une journée?

Alors messieurs on ne veut plus vous entendre gémir
quant à l’addition que vous nous offrez royalement.
Sachez que nous avons payé bien plus cher pour vous
plaire…

Il faut souffrir pour être belle et le chemin est encore long