Comprendre notre temps

Les nouvelles technologies sont à notre époque ce qu’était la découverte du feu à l’âge de la préhistoire : une révolution dans nos vies. Elles sont à la fois le reflet de notre savoir-faire et celui de notre envie de partager. Tous nos repères et habitudes sont maintenant basés sur notre smartphone, qui est le saint graal de notre vie quotidienne. Facebook, Instagram, Twitter et d’autres sont nos moyens de nous faire entendre, d’exister, de vivre, de rencontrer, d’apprendre. Sans eux, une partie de notre identité disparaît. Ces 10 dernières années ont été le terrain de jeux de nombre d’entrepreneurs voulant expérimenter de nouvelles idées, de nouveaux concepts et nous voilà aujourd’hui avec de plus en plus de moyens de communiquer. Notre opinion peut être exprimée et relayée sur les réseaux sociaux que l’on soit une personne d’influence ou non, notre notoriété peut se construire sur les contenus que nous partageons avec les autres internautes ; la possibilité de parler avec des personnes vivant à l’autre bout du monde est maintenant un jeu d’enfant. Tous les jours de nouvelles choses sont inventées, de nouvelles technologies voient le jour et nous, génération Y nous y habituons car nous sommes nés dans cet univers-là.

Nouvelles technologies : Politique de confidentialité de Facebook

Cependant aussi familier soit cet univers, les risques quant à ces nouvelles technologies ne nous apparaissent pas toujours immédiatement. En effet les applications mobiles que nous téléchargeons sur nos tablettes, ou encore plus communément sur nos smartphones sont parfois des outils de voyeurisme très bien déguisés.

Les géants du monde digital

Le premier exemple précurseur en la matière n’est autre que le géant Facebook, qui derrière des politiques de confidentialités bien écrites ou bien cachées, se sert de nos données personnelles à des fins purement commerciales conservant ces dernières dans l’idée de pouvoir en tirer profit si besoin. Cette démocratisation de l’usage des données personnelles s’est effectuée avec l’évolution fulgurante de simples téléphones en smartphones ultra évolués pouvant nous renseigner sur tout et n’importe quoi grâce à l’arrivée d’internet sur ces derniers. Ce principe bien que révolutionnaire n’a fait qu’accélérer la fuite de nos données personnelles. En effet, via l’installation de certaines applications, les autorisations que nous devons leur fournir afin de pouvoir les installer vont à l’encontre de la protection de la vie privée, comme les applications de réseaux sociaux.

Pire encore, certaines applications pour le moins Nouvelles technologies : Logos des applications digitales anodines et ne nécessitant pas de paramètres particuliers de notre smartphone pour fonctionner, demandent des autorisations d’accès à nos photos, notre caméra, notre micro et j’en passe. Mais alors pourquoi demander autant pour simplement faire partie de notre téléphone ? La réponse malheureusement prévisible, étant dans le but de revendre au plus offrant.

Savoir naviguer sur la toile

Alors nous voilà tiraillés entre avoir une vie sociale ou bien la bouder, se servir des applications censées nous rendre la vie plus facile ou bien se contenter de moyens plus artisanaux. Mais sommes-nous obligés de faire des choix aussi drastiques ? Il est évident que se plonger dans le monde des médias sociaux ne se fait pas sans quelques précautions, notre devoir étant de vérifier ce que nous acceptons de partager avec l’application. Les moyens de contourner ces pièges tendus directement par les applications sont cependant limités puisqu’ils vont à l’encontre de la praticité offerte par ces dernières, en effet il nous faut nous détacher de l’application afin de limiter la récupération de données et se contenter de se connecter sur une page web. Mais alors voilà que malgré le fait que nous soyons dans l’ensemble conscient des risques du web et des applications, nous choisissons de les ignorer en espérant ne pas avoir à le regretter. A défaut de tirer un portrait dramatique de l’évolution des technologies, il parait cependant bon de rappeler les dangers que peuvent entrainer les réseaux sociaux occasionnellement.

Les nouvelles technologies :un bouleversement

Évidemment, rien ne nous oblige à répandre toute notre vie privée sur la toile, et heureusement pour nous, nous pouvons contrôler le partage de nos contenus avec qui bon nous semble, à défaut de pouvoir le faire avec les détenteurs des applications téléchargées. Néanmoins, ne retirons pas le fait que ces innovations ont révolutionné notre manière de vivre et d’appréhender la société qui nous entoure, nous ont poussé à aller à la rencontre d’autrui via ces mêmes réseaux sociaux, de partager les contenus qui nous tenaient à cœur et d’échanger autour de ces derniers. Il est vrai que le net s’appréhende avec précaution, mais une fois ces règles cernées, il est possible de naviguer en relatives sécurité et dans la connaissance de ces dernières. Notre smartphone étant devenu une prolongation de nous-même, il nous permet une connexion permanente avec le monde, il nous permet de réagir instantanément grâce à un réseaux toujours plus puissant, et des applications toujours plus connectées et réactives. Il représente une condensation de tout ce dont nous avons besoin ou encore des choses obsolètes qui nous paraissent indispensables maintenant que nous les possédons. Car l’arrivée de ce petit bijou de technologie se trouve être également le point de départ de ce qui s’avère être un bouleversement technologique et social. Nos repères jusqu’alors plutôt manuscrits, se transforment en repères digitales, nos appareils photos sont troqués contre des iPhones, nos journaux contre des applications et des vidéos, nos stylos contre des touches.