Dans une famille où il y a des violences conjugales, il existe deux types de victime : la femme, la principale ; et les enfants : les témoins, qu’on oublie parfois mais qui ressortent eux aussi de cette situation avec des séquelles. Leur vie, du jour au lendemain, a basculé.

Il est temps de les conseiller et de leur donner une chance d’aider.

Qu’est-ce que les violences conjugales ?

Les violences conjugales se produisent au sein d’un couple, souvent exercées par l’homme.

En parler

Il est dur de communiquer sur ce genre de sujet mais parfois ça fait du bien. C’est un fardeau dur à porter. Il suffit de trouver une personne en qui on a confiance et de lui en parler.

On sait jamais, peut-être qu’elle est dans la même solution ou a été, et s’en est sortie. Un professeur, un ami, un membre de la famille… Peu importe au final, tant que vous vous sentez soulagé.

Se soutenir

Entre qui et qui ? Pourquoi ? Comment ?

Il faut se soutenir entre victime avant tout. Elles connaissent le parcours vécu par l’autre.

Se tourner vers un membre de sa famille est le mieux : un frère, une sœur… Si une scène de violence éclate au sein de votre foyer, pouvoir compter sur un membre de sa famille soulage et aide à passer le moment.

Qui contacter ?

De nombreux numéros sont mis à disposition pour les victimes de violences conjugales.

SOS Femme Violence Conjugale au 3919 (appel gratuit et anonyme) permet aux femmes victimes qui ne savent à qui en parler, ni à qui s’adresser de trouver une écoute et un conseiller. La personne qui vous répondra est professionnelle et documentée. Les femmes se verront rediriger vers des fondations, associations ou autre organisations susceptibles de leur apporter de l’aide. Les appels sont anonymes.

Si vous appelez la police au 112 et 17 (appel gratuit), ce sera pour dénoncer la personne violente. C’est une démarche qui demande beaucoup de courage et qui peut être entamée par n’importe qu’elle victime de la situation ou témoin direct ou indirect. Si la personne qui appelle souhaite rester anonyme, il est possible de le préciser à la police.

SOS Violences Familiales est une aide accessible au 01 44 73 01 27 (appel gratuit). Ce numéro est destiné aux hommes violents qui souhaitent arrêter leur terreur et se faire aider.

Se faire aider

Les violences conjugales sont des événements qui détruisent une personne.

Certains des numéros écrits plus haut sont là pour rediriger une victime vers des centres d’aide, mais beaucoup ne passent pas le cap. Pour cela il faut que la personne concernée entament des recherches et soient réellement impliquée dans le désir de vouloir se faire aider. Pour cela il existe des sites internet fournis en conseil  et numéros.

Au-delà du digital, des centres d’aide dans les villes regroupent des personnes formées pour vous accueillir. Il suffit de se renseigner sur le site web de votre ville.

Aussi, le planning familial est ouvert du lundi au vendredi et vous accueille sur rendez-vous. Cette infrastructure propose plusieurs services, notamment la psychiatrie (ou pédopsychiatrie).