Conquête de la planète Mars: Un voyage dangereux pour l’Homme

La planète Mars est au coeur de l’actualité. Ce voyage vers l’inconnu serait-il possible actuellement? Petit retour sur les limites d’une telle aventure pour l’homme.

Il est très compliqué, voire impossible compte-tenu de nos connaissances actuelles, de prévoir les effets d’un aussi long voyage sur un organisme humain. 14 mois, c’est le maximum de temps passé par un humain dans l’espace, sachant que l’aller pourrait prendre 6 à 9 mois, une mission humaine vers Mars représenterait un voyage de 2 ans ou plus. Une telle mission nécessiterait de prendre en considération de nombreux facteurs physiques comme psychologiques afin de prévenir les éventuels problèmes qui pourraient survenir.

Pour toute excursion dans l’espace, l’apesanteur est l’élément le plus important à prendre compte. En effet, notre corps, habitué à vivre sur Terre, va se trouver déréglé et certaines zones ne vont plus fonctionner correctement. Cela peut avoir diverses conséquences sur l’organisme comme ce qu’on appelle le mal de l’espace, et bien d’autres plus contraignantes comme la fragilisation des os, l’affaiblissement du système immunitaire, l’atrophie musculaire, le dérèglement du système cardio-vasculaire, la diminution des globules rouges et même des changements au niveau du système respiratoire.

Pour palier aux nombreux problèmes que l’absence de pesanteur pourrait provoquer, il faudrait mettre en place un système de gravité artificielle au sein du vaisseau. Cela engendrerait de conséquents coûts de fabrication ainsi que des complications par rapport à la conception du vaisseau mais aussi pour les membres de l’équipage car pour obtenir cette gravité, il faudrait que le vaisseau soit en rotation constante, ce qui pourrait désorienter les astronautes. De multiples expérimentations s’imposent dans ce domaine, par exemple pour déterminer les caractéristiques de la gravité. 

Le danger majeur d’un voyage aussi prolongé dans l’espace serait l’exposition aux radiations. En effet, les rayonnements auxquels les astronautes seraient exposés seraient susceptibles de provoquer des cancers, mutations ou encore la diminution de la durée de vie… Inutile de vous dire que la crème solaire ne protège en rien de ces rayons, un blindage renforcé du vaisseau sera donc le bienvenu, engendrant également des coûts supplémentaires.

Le voyage vers Mars, qui en fait rêver plus d’un (du moins jusqu’à maintenant) n’aura en aucun cas l’apparence d’une simple croisière et les conditions de vie des passagers ne seront pas des plus agréables. Entre recyclage de l’urine et excréments et chambres de la taille d’un placard, c’est un mode de vie rudimentaire que nos aventuriers de l’espace devront adopter. Un autre questionnement s’impose également concernant l’équipage, dont les membres devront être sélectionnés avec tact. Mais qui sait comment réagiront-ils lorsqu’ils se retrouveront seuls, la Terre ne représentant qu’un petit point bleu dans cette immensité? Les premiers hommes qui marcheront sur mars devront garder le moral et leur sang froid en cas de problème, car des problèmes relationnels qui viendraient s’ajouter pourraient être un obstacle à la réussite de la mission.

Il reste donc encore un bon nombre années de recherche et de préparation avant de pouvoir entamer un tel projet, sans parler de l’aspect financier.

Oui, tout cela paraissait beaucoup plus simple dans Star Wars…