A propos des Rave Party : les interrogations sont toujours les mêmes. « Mais ça se passe où ? », « Comment ça se passe », c’est pourquoi aujourd’hui je tiens à mettre un point final à ces questionnements et vous décrire point par point le déroulement d’une soirée idéale pour un teuffeur aguerri. 

bouteille, bière, couché de soleil

21H :

J’organise mon sac à dos : Un pull, de l’eau, une lampe torche, un bonnet et un peu d’argent.  Je me prépare deux trois casses-dal, un bisous à papa, maman et je quitte le domicile familial pour rejoindre ma bande de potes.

21H30 :

Mes amis et moi prenons la direction du supermarché le plus proche pour s’approvisionner en alcool et soft. De retour à la voiture, on rentre les données GPS du lieu secret où se trouve la Rave Party et nous démarrons à toute berzingue. 

23H00 :

Après une heure et demi de trajet, une pause s’impose, pour notre bien aimé Sam. Nous autres, à l’arrière, avons déjà commencé l’apéro. Bières, spiritueux et musique de déglingués sont aux rendez-vous. Après s’être bien dégourdi les jambes et avoir soulagé notre vessie, nous reprenons la route.

00H :

Enfin arrivés ! Après 2h30 de voiture, nous arrivons enfin sur les lieux. Les basses fortes  résonnent et nous mettent tous l’eau à la bouche. En l’espace de deux minutes, nous avons pris le strict nécessaire sur nous, et laissés toutes les affaires importantes dans le coffre. En marchant vers les murs de son, nous sommes tous comme des gosses en colonie de vacances. Arrivés devant les premiers murs, les choses sérieuses commencent. Sons à résonance industrielle poussés au max dans un hangar désaffecté.

4H :

A cette heure-ci, c’est le chaos dans ma tête. Je me retrouve seul et perdu comme la plupart de mes potes. Tous les messages reçus et envoyés se résument en deux petits mots : « T ou ». Je me rends donc à l’évidence et réalise que je ne retrouverais pas mes potes de si tôt. Je continue donc la soirée avec de nouvelles rencontres.

6H :

Je retrouve enfin l’ensemble de mes amis. Ayant tous les jambes molles après avoir danser pendant des heures, nous décidons de nous poser à l’écart du son avec une bonne petite bière. On se raconte nos meilleures anecdotes de la soirée et rigolons ensemble. Après trente minutes de pause et quelques verres bus, nous sommes assez requinqués pour aller tapper du pied une dernière fois.

12H :

Hélas, toutes les bonnes choses ont une fin. Nous retournons tous à la voiture pour un voyage beaucoup moins bruyant qu’a l’aller.

15H30 :

J’arrive enfin chez moi, lessivé, je cours à la douche me décrasser, puis, direction mon lit pour une longue nuit de sommeil. Le lendemain, qui soit dit en passant s’avère très difficile, je me lève pour retourner à ma vie d’Efapien et je me tiens prêt pour réitérer l’expérience dès le week-end suivant.

Petit rappel : l’alcool est dangereux pour la santé, et est a consommé avec modération.