Qu’est-ce que le véganisme ? Pour ceux qui l’ignorent toujours, c’est simple : les végans ont un mode de vie qui consiste à ne consommer aucun animal, ni produit issu d’eux ou de leur exploitation. C’est une idéologie qui fait de plus en plus d’adeptes et surtout, sur laquelle il y a beaucoup d’a priori.

Vous vous dites sans doute « Encore un végan qui va nous prendre la tête ». Eh bien non. En réalité, ces clichés dont je vais vous parler, je les avais également, jusqu’à ce que je sorte avec quelqu’un de végan (oui, croyez moi ça a du bon) !

Ok, maintenant je vous entends penser super fort dans vos têtes : « Le pauvre », « Ça doit être relou », « Ça y est il va s’y mettre aussi ».

Franchement ? C’est pas si terrible que ça et je suis pas prêt d’arrêter la viande, j’adore ça (mais chut !).

« Ils sont chiants ces végans »

  1. NON les végans ne parlent pas de ça toute la journée

Source : Giphy

Ils sont dépeints comme des gens insupportables et extrêmes. Obnubilés par leur véganisme à tel point que tous les sujets de conversation finissent par tourner autour de ça. Voulant toujours avoir raison et faire culpabiliser ceux qui ne le sont pas. L’autre jour un ami m’a dit « Y’avait cette meuf trop fraiche en soirée mais elle était grave chiante, elle faisait que parler du fait qu’elle est végan ». Des généralités les amis… Peut-être que c’était juste cette fille qui était chiante. En tout cas, moi je n’ai jamais eu ce problème à la maison, ce qui prouve bien que c’est faisable.

  1. NON ils ne mangent pas que du tofu

    Source : Giphy

Vous pensez vraiment que les végans ont une alimentation qui se résume à de la salade, du tofu et du soja ? Oui c’est un régime stricte et qui exclut pas mal de choses, mais il y a une bonne variété de plats végans. Par exemple des steaks de légumes, des burgers et pizzas réalisés spécialement etc. Si vous n’êtes pas convaincus, je vous invite à tester cette adresse qui propose des bons plats végans si vous en avez l’occasion : http://www.hankrestaurant.com vous m’en direz des nouvelles !

 

  1. NON ils ne sont pas en manque de protéines et ne font pas de malaises

J’avoue que celui-là est marrant à cultiver comme cliché. Une amie m’a dit hier « La ligne 13 était bloquée à cause d’un malaise voyageur, c’est encore un végan ». Va falloir trouver de nouvelles idées de personnes susceptibles d’en faire car ce ne sont pas eux. Du moins, des végans que je côtoie, ils sont tous en (très) bonne santé, n’ont pas de carences particulières par rapport à nous, et n’ont jamais fait de malaise de leur vie.

  1. Source : Giphy

    NON ce n’est pas un phénomène sectaire

Adopter un régime alimentaire ferme et engagé n’est pas forcément un signe d’appartenance à une secte. Ça vous semble si fou que ça d’être végan ?

 

 

  1. NON ils n’imposent pas forcément leur mode de vie

« Flemme de sortir avec un végan ». C’est une personne comme une autre. Du moins, celle avec qui je suis n’a jamais (et ne compte pas) essayé de me convertir, ni ne m’a interdit ou forcé à quoi que ce soit. Au final, c’est toujours moi le plus gêné des deux quand on mange ensemble car en soi, je sais (et nous savons tous) qu’être végan c’est pour une bonne cause.

NON, je n’ai pas été forcé ou influencé par cette personne végan à écrire cet article !

(ou peut-être mais vous ne le saurez jamais)